COMPTABILITE GENERALE

Les Sous-Systèmes Comptables

La comptabilité, au sens de comptabilité d’entreprise, est une technique de traitement et d’interprétation des signes exprimés dans un langage quantitatif normalisé, c’est à dire commun à toutes les formes d’organisation de la production des biens et services.

Le rôle de la comptabilité consiste à traduire le plus fidèlement possible l’activité de l’entreprise, afin d’en exprimer l’évolution et de permettre le contrôle du processus de transformation engendré par l’activité de l’entreprise.

En vue d’assurer ce rôle, le système d’organisation de la comptabilité d’entreprise en conformité avec le plan comptable est établi d’une part ; en fonction de la nature et de la taille de l’unité d’exploitation et d’autre part en fonction des buts recherchés à travers les trois sous–systèmes comptables fondamentaux.

Chaque sous-système comptable renvoie à un champ spécifique de l’activité de l’entreprise.

Les trois sous-systèmes comptables fondamentaux :

  1. la comptabilité budgétaire ;
  2. la comptabilité analytique ;
  3. la comptabilité générale.

 

1.la comptabilité budgétaire ;

La comptabilité budgétaire est une forme prévisionnelle de comptabilité consistant à organiser et à chiffrer les prévisions effectuées par les différents centres de responsabilités à partir d’objectifs déterminés.

L’ensemble des prévisions regroupées et coordonnées au niveau de l’entreprise permet d’établir les différents budgets et le budget général.

La comptabilité budgétaire est élaborée sur la base de la partie simple et constitue un moyen combinant à la fois la démarche prévisionnelle et la démarche de contrôle.

 

2. la comptabilité analytique ;

Cette forme de comptabilité a essentiellement une portée explicative des coûts induits par centre de responsabilité opérant par secteur d’activité, par produit ou par marché. C’est la comptabilité du passé/présent. Elle enregistre les flux internes et décrit le processus

De transformation des biens et services depuis leur entrée jusqu’à leur sortie de l’entreprise.

Il est à remarquer que les comptabilités budgétaires et analytiques sont étroitement liées, en particulier lorsqu’il s’agit d’analyser les écarts entre les prévisions et les réalisations.

A la différence de la comptabilité générale, ces deux formes de comptabilité sont facultatives et ont une portée strictement interne à l’entreprise.

3.La comptabilité générale :

D’utilisation dépassant largement le cadre de l’entreprise, la comptabilité générale est à la fois un outil de gestion irremplaçable et un moyen de communication externe destiné à un très large éventail de ses partenaires.
La comptabilité générale a pour objet essentiel de permettre à l’entreprise :

  • De constater ses charges et ses produits par nature, c’est à dire par flux de consommation et de production ;
  • De faire apparaître les résultats d’une période, c’est à dire les variations du patrimoine résultant de l’activité de l’entreprise ;
  • De faire le point, périodiquement, de la situation des biens et des dettes de l’entreprise, c’est à dire d’indiquer le chiffre de la situation du patrimoine.

A cet effet la comptabilité générale permet à l’entreprise d’enregistrer dans un langage normalisé l’ensemble des opérations d’exploitation courante d’investissement, de financement, de répartition et d’inventaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *