COMPTABILITE GENERALE

Les Approches du Bilan

On peut classer les différents postes du bilan selon des critères variés ; les trois principales approches du bilan sont en nombre de trois.

1. L’approche juridique

Elle distingue à l’actif les biens (droits réels) d’un côté et les créances (droits réels) de l’autre côté et au passif les capitaux propres d’une part et les dettes d’autre part.

Cette approche n’est pas très utilisée par les spécialistes en gestion d’entreprise. Mais elle est d’une importance capitale dans le cas où l’entreprise est en difficulté.

Le bilan suivant cette approche se présente ainsi :

2. L’approche économique et de gestion

Cette approche procède à une distinction entre l’investissement/financement d’une part et l’exploitation d’autre part. Cette approche a le mérite de séparer les éléments liés à l’outil de production, c’est à dire au cycle d’investissement / financement sachant que la plus grande partie de ces actifs et passifs est durable et stable et de l’autre côté les éléments liés au cycle d’exploitation composés essentiellement des dettes fournisseurs, des créances clients, stocks …L’analyse économique est précieuse pour toutes les études de gestion prévisionnelle de l’entreprise ; elle est toutefois assez voisine de l’approche financière.

Le bilan suivant cette approche se présente comme suit :

3. L’approche financière

Dans cette optique le temps joue un rôle capital primordial d’où la classification suivante :

  • Les actifs sont ordonnés suivant leur liquidité. En descendant du haut vers le bas de l’actif, les postes sont de plus en plus liquides
  • Les éléments du passif sont classés selon leur degré d’exigibilité. En descendant du haut vers le bas du passif les postes sont de plus en plus exigibles.

Pratiquement la classification selon cette approche est difficile à mettre en œuvre c’est pourquoi on a retenu deux catégories de dettes et créances celles à plus d’un an et celles à moins d’un an afin de créer deux masses réparties selon ce critère. Selon cette approche le bilan se présente comme suit :

4. L’approche du plan comptable général marocain

Le plan comptable 1957 privilégiait la présentation classique de l’actif et du passif du bilan par ordre de liquidité et d’exigibilité croissante, et distinguait les créances et les dettes à plus et moins d’un an. La nouvelle conception fonctionnelle, qui repose sur l’approche des économistes et qui se veut davantage managériale, considère l’entreprise comme un portefeuille d’emplois et de ressources, qui est la traduction des choix de gestion du chef d’entreprise. Ainsi les éléments d’actif et de passif seront classés par nature, en fonction du cycle d’exploitation, d’investissement et de financement, et non plus par rapport à leurs échéances.

En analyse financière, le bilan a toujours constitué un document essentiel pour l’appréciation de la solvabilité et de l’équilibre financier de l’entreprise. L’approche fonctionnelle (économique) étant celle du plan comptable marocain, aucun retraitement ou reclassement ne devra donc être effectué.

BILAN d’après le PCGM

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *