COMPTABILITE GENERALE

Les Masses Actif du Bilan

Le plan comptable général représente la liste intégrale des éléments du bilan et de résultat qui sont classés selon des critères d’homogènes d’ordre économique et juridique.

Le PCGM des entreprises présente :

  • Une classification des comptes ;
  • Une codification des comptes.

1. Financement permanent (classe 1)

  • Capitaux propres (Rubrique 11)
  • Capitaux propres assimilés (Rubrique 13)
  • Dettes de financement (Rubrique 14)

N.B : Ce sont des ressources stables destinées à financer les programmes d’investissement. Leur exigibilité est généralement supérieure à une année.

La classe 1 regroupe les comptes de financement permanent qui sont destinés à enregistrer à la fois :

– les capitaux propres de l’entreprise c’est-à-dire l’apport initial des propriétaires mais aussi les résultats (bénéfices ou pertes) obtenus qui lorsqu’ils ne sont pas distribués mis en réserves.

– les capitaux externes, constitués pour l’essentiel, par les emprunts auprès des établissements de crédit. Economiquement, ces comptes constituent les moyens de financement durables.

2. Actif immobilisé (classe 2)

  • Immobilisations en non-valeur (Rubrique 21)
  • Immobilisations incorporelles (Rubrique 22)
  • Immobilisations corporelles (Rubrique 23)
  • Immobilisations financières (Rubriques 24 et 25)

Les actifs immobilisés sont :

  • Des biens achetés ou crées pour être utilisés durablement
  • Des créances qui vont se transformer lentement en liquidité

La classe 2 est composée des comptes d’actif immobilisé qui sont destinés à enregistrer les investissements c’est-à-dire tous les biens et valeurs destinés à rester durablement dans l’entreprise :

– Immobilisations en non-valeur

Exemple : Frais préliminaires qui sont principalement des frais de constitution, frais d’augmentation du capital, frais de prospection, frais de publicité…

– Immobilisations incorporelles :

Exemple : le fonds commercial qui pour un commerçant représente la valeur attribuée à l’activité qu’il a créée et développer.

– Immobilisations corporelles Exemple :

Terrains : les terrains inscrits à l’actif doivent être la propriété de l’entreprise.

– Immobilisations financières :

Exemple : les cautionnements versés pour l’ouverture d’un compteur d’électricité et qui sont ‘immobilisés’ jusqu’à fermeture du compteur. Economiquement, ces comptes constituent les moyens utilisés par l’entreprise pour exercer son activité.

3 Actif circulant hors trésorerie (classe 3)

  • Stocks (Rubrique 31)
  • Créances de l’actif circulant (Rubrique 34)
  • Titres et valeurs de placement (Rubrique 35)

Les actifs circulants sont :

  • Des biens achetés pour être transformés ou revendus en l’état
  • Des créances qui vont se transformer rapidement en liquidité

La classe 3 enregistre tous les stocks qui correspondent à des approvisionnements (les mouvements relatifs aux achats et aux ventes n’y sont pas enregistrés) et les tiers sur qui l’entreprise détient des créances (clients essentiellement).

Les stocks sont l’ensemble des biens ou des services qui alimentent le cycle d’exploitation de l’entreprise, et qui sont destinés :

  • Soit à être revendus en l’état ;
  • Soit à être intégrés dans le processus de fabrication de l’entreprise pour obtenir des produits finis ;
  • Soit à être consommés lors de leur utilisation.

Les créances de l’actif circulant représentent essentiellement un droit personnel qui permet à l’entreprise qui le détient, d’exiger de ses débiteurs une obligation de paiement à vue ou à terme convenu. Ainsi, cette rubrique regroupe en premier lieu :

  • Les créances issues du cycle normal d’exploitation de l’entreprise ;
  • Toute autre créance non financière, ne provenant pas du cycle d’exploitation, et dont le délai de recouvrement, à l’origine, est inférieur ou égal à douze mois (avances au personnel, avances aux associés, etc).

Les titres et valeurs de placement constituent des titres et valeurs acquis par l’entreprise en vue d’être cédés à court terme et réaliser ainsi un gain à brève échéance. Leur possession ne vise donc à exercer, en général, aucun type de contrôle économique

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *