COMPTABILITE GENERALE

LES PRINCIPAUX POSTES DE CHARGES

Les charges englobent la valeur de tous les biens et services consommés par l’entreprise au cours de son activité. Elles représentent donc les sommes ou valeurs versées ou à verser à des tiers pour la contrepartie des biens ou services qu’ils ont procuré à l’entreprise

A ces charges s’ajoutent les pertes de toute natures supportées par l’entreprise au cours d’un exercice donné.

A/ – LES CHARGES D’EXPLOITATION :

Les charges d’exploitation correspondent aux coûts engagés ou calculés par l’entreprise pour exercer son activité normale et habituelle d’exploitation. Elles sont enregistrées dans la classe 6 en fonction de leur nature économique dans les rubriques ci-après :

611 Achats revendus de marchandises
612 Achats consommés de matières et fournitures
613 & 614 Autres charges externes :
les comptes des postes 613 et 614 reçoivent à leur débit la valeur des services et prestations facturés à l’entreprise par l’extérieur.
616 Impôts et taxes : Sont enregistrés dans ce poste les sommes dues à l’Etat et aux collectivités locales, à l’exception :

  • Des impôts sur les bénéfices qui doivent être portés à la rubrique 67 “Impôts sur les résultats” ;
  • Des pénalités et amendes fiscales qui font l’objet d’une comptabilisation distincte dans la rubrique 65 “Charges non courantes” ;

617 Charges du personnel
618 Autres charges d’exploitation :
Ces charges englobent l’ensemble des coûts qui n’ont aucun lien avec la formation de la valeur ajoutée et supportés par l’entreprise au titre de l’exercice ou des exercices antérieurs.
619 Dotations d’exploitation

B/ – LES CHARGES FINANCIERES :

Les charges financières constituent l’ensemble des dépenses déboursées ou calculées et supportées par l’entreprise au titre :

  • Des différents “services de crédit” dont elle a pu bénéficier durant l’exercice ;
  • Des différentes pertes et charges ou risques de pertes et de charges engendrés par les “services de crédit” qu’elle a reçue des tiers ou qu’elle a elle-même consentis à ses partenaires.

631 Charges d’intérêt : Tous les intérêts et agios débités à l’entreprise par les tiers (organismes financiers, banques, associés, fournisseurs…) pour rémunérer les emprunts et les crédits qu’ils lui ont consentis (emprunt obligataires, convention de financement, crédit acheteur, comptes courants…) figurent au débit du compte 6311 (Intérêts des emprunts et dettes) ;

633 pertes de change : Les comptes 6331 (Pertes de change propres à l’exercice) et 6338 (Pertes de changes des exercices antérieurs) enregistrent les pertes de change définitivement supportées par l’entreprise :

  • Au titre des divers services de crédit donnés ou reçus en devises (différence négative entre le cours du jour des opérations de crédit et le cours du jour du dénouement) ;
  • Au titre des écarts négatifs constatés en fin d’exercice sur les comptes de trésorerie tenus en devises.

C/ – LES CHARGES NON COURANTES :

Les charges non courantes d’une entreprise peuvent être définies comme étant toutes les dépenses supportées par cette dernière pendant un exercice donné, mais sans qu’elles aient été en liaison directe avec son activité d’exploitation ou financière pendant cet exercice. Ces charges résultent de l’apparition de circonstances exceptionnelle ou inhabituelles telles que la cession d’éléments d’actifs ou la restructuration de l’entreprise.

651 VNA des immobilisations cédées
656 subventions accordées
658 les autres charges non courantes
659 les dotations non courantes

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *