COMPTABILITE GENERALE

LE COMPTE DE RESULTAT

Selon le CGNC, le CPC est défini comme l’état de synthèse décrivant, en termes comptables de produits et de charges, les composantes du résultat net final

1. Le CPC est établi à partir des « comptes de gestion », produits et charges, tenus durant l’exercice et corrigés, en fin d’exercice, par les diverses écritures d’inventaire.

Son solde créditeur (excédent des produits sur les charges) exprime un résultat bénéficiaire (bénéfice net), son solde débiteur (excédent des charges sur les produits) exprime un résultat déficitaire (perte nette)

Le report de ce solde dans le bilan de fin d’exercice et l’équilibre arithmétique de ce bilan illustrent la méthode de « la partie double » utilisée par la comptabilité normalisée.

2. Le CPC du PCGM est présenté en liste, et permet de dégager divers niveaux de résultats qui traduisent les conséquences des opérations d’exploitation de l’entreprise, de sa politique de financement, de ses opérations non courantes et de l’impôt sur les sociétés (IS).

3. Les produits et charges sont présentés dans le CPC sous forme de rubriques et de postes classés selon la nature de ces éléments (exploitation, financiers ou non courants).

4. Les rubriques constitutives du CPC sont les suivantes :

La structure du CPC présente donc trois niveaux partiels (exploitation, financier, non courant), complétés par un niveau global (impôts sur les résultats).

SCHEMA DE SYNTHESE DE RECLASSEMENT DES COMPTES DE BILAN ET DE CPC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *